Projet "Un regard sur l'agriculture thaïlandaise", une exploration de l'agriculture thaïlandaise sur six mois

La cueillette du café akha dans les montagnes

Lors d'une étape dans un « orphelinat » dans les plaines entourant Mae Sai. Le centre recueille des enfants des rues principalement de la tribu Ahka pour leur offrir une éducation et leur éviter un destin tragique (mendicité, drogue ou prostitution). « Childlife foundation » possède par ailleurs des rizières et des cultures de café dans les hauteurs. Je reviens donc de deux jours de cueillette du café dans les montagnes à l’extrême nord de la Thaïlande, frontière avec la Birmanie.

Le caféiers sont de grands arbustes mesurant entre 2,50m et 3,50m environ. Les fruits (drupes) sont récoltés régulièrement. Cette culture se retrouve en altitude et celle visitée est dite « organic » (= bio, ce terme ne recouvre cependant pas le cahier des charges du label européen qui nécessite une certification).

Pour la récolte, le principe est assez simple : cueillir les fruits rouges (les fruits commençant tout juste à mûrir et ceux qui le sont trop sont aussi ramassés). Il faut cependant prendre le coup de main pour ne pas arracher le pédoncule du fruit et permettre à la branche de refaire un fruit au bout du même pédoncule. Si l’on arrache le pédoncule avec la baie, il y a donc perte de production.

Par la suite, le grain est extrait de la pulpe et mis à sécher au soleil.

Voilà pour la récolte, il y aura prochainement d’autres articles plus précis sur le café et ses techniques culturales quand j’aurais l’occasion d’approfondir cette culture.

Retour à la liste des articles